RASSEMBLEMENT A BRUXELLES ET BILBAO POUR PROTESTER CONTRE LES SALONS DE VENTE D’ENFANTS

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, le 29 octobre 2021

DES  SALONS PROMEUVENT LA GESTATION POUR AUTRUI AU CŒUR DE L’EUROPE

A BRUXELLES

Le weekend du 6 et 7 novembre 2021, à Bruxelles, se tiendra l’événement « Men Having babies ». Son objectif affiché est celui de renseigner sur la pratique de la gestation pour autrui (GPA), bien que cette pratique ne soit pas officiellement légalisée en Belgique et qu’elle soit interdite dans la grande majorité des pays européens.

A BILBAO

A l’Hôtel Mercure de BILBAO le 6 novembre 2021, l’organisation espagnole « SON NOESTROS HIJOS » organise deux journées de formation sur le thème de la maternité de substitution pour les familles LGBTI.

La CIAMS considère inadmissible que des cliniques étrangères soient autorisées à promouvoir la GPA sur le sol européen.

La Gestation pour autrui est une pratique sanctionnée par la plupart des législations des pays membres de l’Union Européenne. Vu l’impossibilité pour les couples de ces pays de recourir à cette pratique dans leur pays, ils font souvent appel à des cliniques étrangères, installées dans des pays où la GPA est autorisée. Cela donne lieu à un phénomène qui est appelé depuis plusieurs années « le tourisme procréatif ». Pour contourner les législations progressistes de la plupart de pays de l’Union Européenne, ces couples vont « fabriquer » leur enfant à l’étranger. Ils ont recours à une mère porteuse, qui recevra une compensation financière, pour porter un enfant qui sera remis aux parents dits commanditaires à la naissance.

Si cette pratique est interdite dans la plupart des pays européens, c’est parce qu’elle est considérée comme attentatoire à la dignité humaine aussi bien des mères porteuses, instrumentalisées au profit d’autrui que des enfants dont l’intérêt supérieur n’est certainement d’être achetés ou vendus.

La CIAMS considère inadmissible que des cliniques étrangères soient autorisées à promouvoir la GPA sur le sol européen. Elle s’oppose à ce que de tels événement se tiennent en Europe. En effet, autoriser la tenue de ce genre d’événements dans des pays où la GPA n’est pas légale, bien que tolérée comme en Belgique, ou interdite comme en Espagne, rend l’État hôte complice de l’exploitation des femmes et de la vente d’enfants. Par ailleurs, cela incite les couples ressortissants de pays où cette pratique est interdite, à contourner la législation de leur propre pays.

 

RASSEMBLEMENT A BRUXELLES organisé par la CIAMS (38 Boulevard de Waterloo 12h30 – 6 novembre 2021)

𝗛𝗼𝗺𝗼𝘀𝗲𝘅𝘂𝗲𝗹𝘀, 𝗰𝗲́𝗹𝗶𝗯𝗮𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗼𝘂 𝗵𝗲́𝘁𝗲́𝗿𝗼𝘀𝗲𝘅𝘂𝗲𝗹𝘀, 𝗹𝗲 𝗱𝗲́𝘀𝗶𝗿 𝗱’𝗲𝗻𝗳𝗮𝗻𝘁 𝗻𝗲 𝗷𝘂𝘀𝘁𝗶𝗳𝗶𝗲 𝗻𝗶 𝗹’𝗶𝗻𝘀𝘁𝗿𝘂𝗺𝗲𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗳𝗲𝗺𝗺𝗲𝘀, 𝗻𝗶 𝗹𝗮 𝘃𝗲𝗻𝘁𝗲 𝗲𝘁 𝗹’𝗮𝗰𝗵𝗮𝘁 𝗱’𝗲𝗻𝗳𝗮𝗻𝘁.
Quelle qu’en soit la forme, pour nous la GPA est une pratique indigne de sociétés qui prônent les droits humains. Il n’existe pas de GPA dite « éthique »

Peut être une image de une personne ou plus et texte qui dit ’AS Coalition Internationale our l'Abolition dela Maternité Substitution Rassemblement 6 novembre 2021 à Bruxelles à 12H30 Contre le salon européen "Men having babies". Cette organisation américaine vient chercher en Europe des clients (gays ou célibataires) pour la GPA. Le désir d enfant ne justifie ni l'instrumentation des femmes la vente et l'achat d'enfant. Contacts pour ce rassemblement abolition.surrogacy@gmail.com’

RASSEMBLEMENT A BILBAO organisé par la EUSKAL ELKARTASUN FEMINISTA (Plaza San Vicente Bilbao 10h – 6 novembre 2021)

Autoriser un acte de propagande pour la GPA revient à considérer les désirs des personnes qui ne peuvent pas se reproduire  comme étant au-dessus des droits humains, de la dignité des femmes et des nouveau-nés.

 

https://twitter.com/EEFeminista/status/1456265446588485643

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.