Lancement de la Coalition Internationale pour l’Abolition de la Maternité de substitution (CIAMS)

Communiqué de presse du 22 septembre 2018

 

Lancement de la Coalition Internationale
pour l’Abolition de la Maternité de substitution (CIAMS)

 

La Coalition Internationale pour l’Abolition de la Maternité de Substitution (CIAMS) vient d’être officiellement rendue publique lors du colloque du 22 septembre au Palais du Luxembourg « Pour le respect des femmes et des enfants, abolir la maternité de substitution ». Elle est constituée de vingt et une organisations féministes et laïques, issues de 8 pays.

Alors que la demande de légalisation se fait de plus en plus pressante, que la GPA transfrontière se développe avec ce qu’il faut bien qualifier de tourisme procréatif, l’opinion publique en perçoit mal les tenants et aboutissants. Dans ce contexte, un mouvement pour l’abolition universelle de la GPA s’est fait jour parmi les organisations féministes et des droits humains pour rappeler que le corps des femmes n’est pas une marchandise, que l’exploitation, même encadrée, n’est pas une option et qu’une société ne peut se construire au détriment des femmes et des enfants.

Ce mouvement est né en France lors des premières Assises tenues le 2 février 2016 à l’Assemblée Nationale qui ont rassemblé des intervenantes de plusieurs pays pour dresser la situation de la GPA dans le monde. IL est intervenu auprès du Conseil de l’Europe à deux reprises pour que le rapport « de Sutter » en faveur de la légalisation de la GPA sur un mode encadré ne soit pas adopté.

Depuis, le mouvement se développe partout : en Italie,  avec en février 2017, de nouvelles assises pour l’Abolition de la Maternité de Substitution à l’initiatives d’organisations féministes italiennes ;  en Autriche avec la création d’une organisation nationale Stoppt Leihmutterschaft ; en Espagne où 300 organisations féministes lancent une interpellation mondiale adressée à l’ONU, à l’occasion de sa 73° session, en vue de l’abolition de la maternité de substitution ; en Inde ; au Cambodge ; au Canada ; en Australie ; en Suède…

Le temps était donc venu de doter ce mouvement d’une structure internationale pour l’adoption et l’application de législations visant l’Abolition Internationale de la Maternité de Substitution (CIAMS).

CIAMS

Site : http://abolition-ms.org/

Facebook : @surrogacy.abolition

Twitter : @AbolitionGpa

 

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Scroll Up